une-residence-principale-est-elle-un-actif

 

Sur Facebook, je vois plusieurs de mes anciens camarades qui ont acheté leur maison. Avec toujours les mêmes types d’images : une photo d’une porte-clé bien remplie, un dossier marqué “Notaire” ou un immeuble en construction. C’est normal, ils sont en couple, tout jeune et plein de projets en tête. Ces personnes ont un emploi stable et cherche à se protéger de l’avenir en achetant une résidence principale. Leur raison principale : “j’en ai marre d’enrichir le propriétaire”.

 

“Les riches investissent de l’argent pour acquérir des actifs et achètent cash du passif. Les autres achètent du passif en empruntant à la banque”

 

D’un autre côté, je côtoie des investisseurs dans l’immobilier et des blogueurs pro qui sont encore locataires. Ils pensent qu’il vaut mieux ne pas acheter de résidence principale. Je suis plus mesuré qu’eux, car j’aimerais un jour acheter une grande maison de 80m2 avec jardin ! Je vais vous expliquer pourquoi je suis plus mesuré qu’eux en répondant à cette question :

 

Une résidence principale est-elle un actif ?

 

Qu’est-ce qu’un actif et qu’est-ce qu’un passif ?

 

Un actif est quelque chose qui génère des revenus. Un actif c’est par exemple des actions de la bourse que l’on possède, un blog ou une startup qui fait du chiffre d’affaire ou tout simplement un travail en CDI.

Attention, un travail en CDI n’est pas le meilleur actif qui existe sur terre. Je m’explique : chaque mois, je gagne 2000€. Je travaille 20 jours de 9h à 16h. Soit 7h par jour pendant 20 jours. Donc je gagne 2000€ en ayant passé 140h au bureau. Avec un taux horaire, je gagne 15€/h. Ce qui est faible par rapport à un freelance (un coach sportif par exemple) qui taxe 40€ par heure. Et encore, je n’ai pas pris en compte mes heures passées dans les transports en commun sinon mon taux d’horaire chute à moins de 10€/h !

 

Un passif est quelque chose qui engendre des dépenses récurrentes. Une voiture est un passif : chaque semaine on doit dépenser de l’argent pour de l’essence, chaque mois on doit payer les assurances de la voiture et les mensualités à la banque si on a emprunté via un crédit à la consommation et enfin on paye les frais d’entretien. Enfin si on roule trop vite, bonjour les amendes. Avec une voiture que l’on a achetée via un crédit à la consommation, on engendre 4 ou 5 sources de dépenses récurrentes. Et une voiture ne génère pas de revenus !

Un passif peut être des séances de musculation que l’on s’abonne chaque mois, nos besoins alimentaires ou les vacances. Un blog est aussi un passif s’il ne génère pas de revenu (mais en mettant de la pub google adwords, ça devient un actif).

 

Souvent, les gens lambdas ne connaissent pas la distinction entre un actif et un passif. Et ils ont souvent pour seul actif leur salaire grâce à un travail en CDI. L’erreur que ces gens-là font souvent est de contracter un emprunt bancaire à rembourser sur un passif. Typiquement, un crédit à la consommation pour acheter une voiture.

 

Les gens riches, eux, possèdent beaucoup d’actifs (immobilier, bourse, entreprise). ils ne prennent jamais d’emprunt bancaire sur un passif et préfère payer cash. Ils empruntent uniquement à la banque pour acheter ou renforcer des actifs. Typiquement : un prêt bancaire pour acheter un appartement pour louer, ou un prêt bancaire pour développer leur startup. C’est cela un investissement !

 

“Un actif est quelque chose qui génère du revenu. Un passif est quelque chose qui engendre des dépenses récurrentes.”

 

Pour les gens comme moi qui souhaite bâtir leur indépendance financière, l’idée principale à retenir c’est d’investir son argent pour acquérir plus d’actifs. C’est la base de la base pour être libre financièrement, car lorsqu’on possède plusieurs actifs, on possède plusieurs sources de revenus. Et avec plusieurs sources de revenus, c’est le début de l’aventure !

Une résidence principale est-elle un actif ?

La question à se poser c’est : “est-ce que ma résidence principale génère des revenus ?” Si la réponse est non, alors votre résidence principale n’est pas un actif.

 

Une résidence principale est un passif. Et quel passif ! Car les gens qui achètent une résidence principale font souvent un emprunt bancaire sur 20 ans. Donc une mensualité à payer chaque mois. À cela s’ajoute les charges de copropriétés (si c’est un appartement que l’on a acheté), la taxe foncière, la taxe d’habitation, les assurances. Sans oublier l’électricité et l’internet. Beaucoup de dépenses récurrentes par mois.

 

Les personnes qui ont acheté leur résidence principale sont généralement endettés à 33% et sont bloqués s’ils souhaitent faire de l’investissement locatif. Souvent la résidence principale est la plus grande source de dépense.

 

Maintenant, est-il possible de transformer une résidence principale en un actif ? La réponse est oui ! Il est possible de générer un complément de revenus à condition d’être créatif. Par exemple, si vous avez acheté une grande maison ou un grand appartement, vous avez surement une chambre “invitée” non utilisée. Il est possible de faire de la location courte durée (via Airbnb, le mieux étant de créer son propre site internet). Il est aussi possible d’utiliser son jardin pour générer des revenus. Par exemple en pratiquant la permaculture (une technique à très haut rendement !), on peut revendre ses 200kg (!) de fruits et légumes que l’on ne mange pas auprès des gens et on peut revendre des œufs de poules.

Ma liste d’actifs et de passifs que je possède

Mon seul actif que je possède est le salaire qui provient de mon travail. Je vais bientôt acquérir mon premier bien immobilier que je mettrai en location.

 

Et j’ai beaucoup de passif (mais moins que la plupart de la population française) :
– Mes besoins alimentaires
– Mon abonnement pour aller à la salle de musculation
– Mon forfait pour téléphoner
– Mon abonnement pour les transports en commun
– Mes formations en ligne (que je considère comme un passif-actif)
– Mes blogs (passif-actif)
– Et bientôt mon prêt immobilier pour l’achat de mon premier investissement locatif + ma future location à Paris

 

Un passif-actif c’est un passif qui peut se transformer en un actif. C’est l’exemple ci-dessus que j’ai évoqué au sujet de la résidence principale. Je considère mes formations en ligne comme un passif-actif, car les formations, une fois mise en pratique, m’aideront grandement à booster mes revenus générés par l’investissement immobilier ou le blogging. Pour le blog, c’est un passif qui peut se transformer en actif en mettant en place de la publicité google adwords par exemple.

 

Dernier truc : j’aimerai avoir une résidence principale, c’est sûr. Pour cela, soit j’achète cash ma résidence principale, soit j’attends le remboursement total de mon prêt bancaire sur un de mes investissements locatifs et je le transforme en ma propre résidence principale !

 

Voilà, nous avons vu la notion importante du couple actif/passif. Et vous savez maintenant répondre à la question suivante : “Une résidence principale est-elle un actif ?”

 

Dites-moi en commentaire si vous voyez d’autres exemples d’un actif et d’autres exemples d’un passif !